Alexander Wang sac pas cher

Switch language

Intet replika Rolex ur er komplet uden high-end autentiske Rolex tilfælde til at holde dem sikre. Holdbar og luksuriøs,luksus replika ure danmark disse er perfekte til en fornuftig opbevaringsløsning eller en autentisk præsentation.

Le projet I-SITE UBFC sélectionné !

L’UBFC remporte l’appel à projets I-SITE

Source :http://actu.univ-fcomte.fr -Publié le 26/01/2016. Auteur :Delphine Gosset

Le jury international a délivré son verdict : le projet I-SITE porté par l’université Bourgogne-Franche-Comté est l'un des deux lauréats de la seconde vague des programmes d’investissements d’avenir. Ce projet ambitionne de développer au cours des dix prochaines années l’enseignement supérieur, la recherche et l’économie en Bourgogne-Franche-Comté.

 

Le résultat a été annoncé le 22 janvier par Thierry Mandon, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche : le projet de la COMUE UBFC figure parmi les deux vainqueurs de cette deuxième vague des projets d'investissements d'avenir (PIA), sélectionnés parmi 13 candidats1.

L’université Bourgogne Franche-Comté2 travaille depuis deux ans sur ce projet « initiatives, sciences, innovation, territoires économiques » (I-SITE) autour duquel elle a rassemblé un consortium de 15 partenaires issus de l’enseignement supérieur et de la recherche, des organismes nationaux de recherche et des structures hospitalo-universitaires3. Elle a également obtenu le soutien des acteurs du tissu socioéconomique et les collectivités territoriales.

L'ambition de ce grand projet est de créer au sein de la région Bourgogne-Franche-Comté un environnement international stimulant pour attirer les étudiants et les chercheurs talentueux de tous horizons et de développer l'économie en accompagnant les entreprises locales vers la haute technologie. I-SITE s’appuie en partie sur certains projets lauréats de la première vague des investissements d’avenir en 2011 et 2012, avec les laboratoires d’excellence (LABEX), les équipements d’excellence (EQUIPEX), la société d'accélération du transfert de technologies (SATT) et les initiatives d'excellence en formations innovantes (IDEFI). « Tous ces projets témoignent de la collaboration engagée depuis plusieurs années entre les établissements de nos deux régions. Ils auront, en plus de la qualité du dossier, sans doute contribué à l'avis favorable du jury », remarque Jacques Bahi, président de l'Université de Franche-Comté.

Les trois domaines de recherche sur lesquels l'accent va être mis sont « matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents », « territoires, environnement et aliments pour une qualité de vie durable » et « santé et soins individualisés intégrés », des secteurs dans lesquels les laboratoires de Bourgogne et de Franche-Comté ont déjà fait la preuve de leur expertise. L’objectif est d’obtenir un leadership international dans ces domaines prioritaires qui impliquent en réalité de nombreuses disciplines : mathématiques, physique, chimie, micro et nanotechnologies, robotique, biologie appliquée, agroalimentaire, sciences environnementales et de l'univers, recherche médicale, psychologie cognitive et sciences du mouvement, avec une contribution notable des sciences humaines. I-SITE réserve également une place à des projets dits « blancs », qui ne concerneraient pas exclusivement ces trois domaines prioritaires et pour lesquels la communauté universitaire est d’ores et déjà encouragée à faire des propositions.

Les moyens demandés pour ce projet avoisinent les 420,5 millions d'euros de capital, financés sur 10 ans. Un capital qui produira environ 10 millions d'euros d'intérêts par an. Ces intérêts permettront d'alimenter un budget annuel de 40 millions d'euros qui sera cofinancé à hauteur de 7,5 millions d'euros par la grande région et de 1,5 millions d'euros par les partenaires industriels engagés dans le projet. Le montant exact des fonds alloués par l’État n’est pas encore connu.

Jacques Bahi s'est déclaré très heureux et très fier de ce résultat : « C'est une réelle opportunité qui donnera à notre grande région la visibilité internationale qu’elle mérite. » Il a tenu à saluer au passage « l’excellent travail des chercheurs et enseignants-chercheurs ainsi que l’appui efficace des BIATSS de tous les établissements partenaires de l’I-SITE », et à rappeler que « le projet I-SITE doit pouvoir irriguer toute la communauté universitaire. Il ne concerne pas seulement les disciplines phares mais pourra aussi bénéficier aux autres domaines de recherche, y compris en sciences humaines et sociales. »

  1. L'autre lauréat est le projet « LUE » de l'université de Lorraine.
  2. L'UBFC est une communauté d’universités et d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche (COMUE), actuellement composée de six membres : l’université de Bourgogne (uB), l’université de Franche-Comté (UFC), l’université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM), l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM), l’Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement (AgroSup Dijon), et l’école supérieure de commerce de Dijon (Groupe ESC Dijon-Bourgogne). UBFC représente environ 57 000 étudiants, 10 000 personnels, 6 écoles doctorales et 60 laboratoires de recherche, répartis sur l’ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté.
  3. Le projet I-SITE BFC associe aux six membres fondateurs de la COMUE UBFC l’ENSAM de Cluny, les organismes nationaux de recherche (INRA, INSERM, CNRS, CEA), les établissements hospitalo-universitaires de Bourgogne et de Franche-Comté (CHU Dijon, CHRU Besançon, le Centre Georges François Leclerc (CGFL), et l’Établissement français du sang (EFS).

Contact : service communication UBFC - Raphaëlle Levasseur -communication@ubfc.fr

Université Bourgogne-Franche-Comté: http://www.ubfc.fr

fake Alexander Wang taschen
Alexander Wang bolsos españa